Archives de catégorie : Information générale

Matériel Pédagogique Adapté

Fiche synthétique sur le MPA (90)


La scolarité d’un élève handicapé peut être facilitée par l’utilisation de matériel pédagogique adapté (MPA). Ce matériel doit apporter une aide pédagogique adaptée aux obstacles rencontrés par l’élève en situation de handicap dans les situations d’apprentissages. L’observation de l’élève en classe peut déterminer le matériel adapté qui convient. Le besoin pour l’élève de disposer de ce matériel est ensuite apprécié par l’Equipe Pluridisciplinaire d’Evaluation (EPE) et la décision est prise et notifiée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Ce matériel pédagogique à usage individuel est mis à disposition de l’élève par l’académie, dans le cadre d’une convention de prêt, qui concerne notamment des matériels informatiques adaptés (ordinateur, tablette, clavier braille, périphériques adaptés, logiciels spécifiques, etc.). Tant que l’élève est scolarisé dans la même académie et si la notification n’est pas échue, il peut conserver le matériel pédagogique adapté qui lui a été attribué.

L’utilisation effective du matériel mis à disposition de l’élève est évaluée à chaque réunion de l’équipe de suivi de scolarisation et détaillée dans le GEVA-Sco.

Exemples de MPA

La majorité des matériels attribués sont des ordinateurs portables. Néanmoins, un ordinateur portable ne constitue pas en soi un MPA, il ne devient pédagogique et adapté que lorsqu’il est équipé de logiciels spécifiques capables de compenser les répercutions du trouble sur les apprentissages.

D’autres matériels spécifiques peuvent être proposés en fonction du type de handicap : mobilier (chaise, table, pupitre, plan incliné), appareils auditifs (émetteur, récepteur), dispositifs optiques (loupe, caméra), etc. La liste n’est bien entendu pas exhaustive et tout autre matériel peut être envisagé s’il répond au besoin de l’élève.

Textes de référence

Circulaire n°2001-061 du 05 avril 2001
Circulaire n°2001-221 du 29 octobre 2001
Décret n°2014-1485 du 11 décembre 2014
Circulaire n°2016-117 du 8 août 2016

ESMS – Qu’est-ce qu’un ESMS ?

Les ESMS, établissements et services médico-sociaux, accompagnent les personnes handicapées.

Ils sont financés par l’assurance maladie. L’orientation en ESMS nécessite une décision de la CDAPH, commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Ils accueillent des enfants et des adolescents en situation de handicap qui ne tirent pas bénéfice d’une scolarisation en école, collège ou lycée.  Ils proposent un accompagnement complet et adapté aux besoins de l’enfant. Ces établissements et services sont organisés en fonction du type de handicap, de l’âge et des besoins particuliers des enfants.

Ces établissements proposent des accueils différents :

  • en internat
  • en semi internat
  • en externat

Les jeunes sont pris en charge par des professionnels : psychologue, psychiatre, éducateur, psychomotricien, orthophoniste, enseignant spécialisé…

Ces établissements peuvent suivre les enfants dans le milieu ordinaire. C’est le rôle des SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile).

Les IME (Instituts médico-éducatifs) accueillent des enfants et adolescents déficients intellectuels (légers à profonds), des enfants présentant des troubles du spectre autistique.

Les ITEP (Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques) accueillent des enfants et des adolescents qui ont de grands problèmes de comportement mais pas de déficience intellectuelle.

Les IEM (Instituts d’éducation motrice) accueillent des enfants qui ont un handicap physique.

Ces établissements proposent des scolarités en interne ou en externe (UE)

 

SEGPA-Qu’est-ce qu’une SEGPA ?

Fiche synthétique enseignements généraux et professionnels adaptés (90)


La SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) accueille des élèves, de la 6ème à la 3ème, ne maîtrisant pas toutes les compétences attendues à la fin de l’école élémentaire.

Les élèves sont orientés et affectés par le Directeur académique des services de l’éducation nationale, après avis de la CDOEASD (Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés du Second Degré).

Cette structure du second degré fait partie d’un collège. La circulaire du 28 octobre 2015, définit dorénavant des inclusions pour les élèves de SEGPA dans les classes du collège, des temps partagés dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) et des projets communs (voyages scolaires …).

Les élèves de SEGPA sont pris en charge par des enseignants spécialisés (Professeurs des écoles titulaires du CAPPEI). Un enseignement adapté et individualisé est mis en œuvre.

La 6ème SEGPA est le prolongement du cycle de consolidation. Elle permet à l’élève de s’approprier ou se réapproprier des savoirs et de donner un sens aux apprentissages. À la rentrée 2019, les 6ème SEGPA sont inclusives.

La 5ème SEGPA bénéficie de l’enseignement de technologie s’appuyant sur les programmes du collège ainsi que d’enseignements pré-professionnels en plus des enseignements disciplinaires.

En classe de 4ème SEGPA, dans le cadre des champs professionnels les élèves commencent leur formation pré-professionnelle grâce aux plateaux techniques des différentes SEGPA du département qui fonctionnent en réseau.

La classe de 3ème SEGPA permet à l’élève de finaliser son projet d’orientation (stages en milieu professionnel).

A l’issue de ces quatre années, les élèves peuvent poursuivre leur scolarité en lycée professionnel (LP) ou en centre de formation pour apprentis (CFA).

 

PEJS-Qu’est-ce que le PEJS ?

Les PEJS ont été créés par la circulaire n° 2017-011 du 3-2-2017

Ils se substituent au Pass (pôle d’accompagnement pour la scolarisation des jeunes sourds).

Le PEJS (pôle d’enseignement des jeunes sourds) facilite la scolarisation dans un établissement scolaire ordinaire de jeunes sourds. Ceux-ci reçoivent un enseignement bilingue LSF (langue des signes française)/français écrit, ou en langue française, écrite et orale, avec ou sans un soutien en LPC (langue française parlée complétée) ou LSF.

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement un document relatif à la scolarisation des élèves sourds et malentendants.



 

REFERENTS-Coordonnées Référents

Charline PAGET Collège SIGNORET – rue Zaporojie – 90000 BELFORT

 

ce.referent-scolarisation1.dsden90@ac-besancon.fr

Madeleine ROBIN Collège MORVILLARS – rue du Stade – 90120 MORVILLARS

Tél : 03 84 27 89 04

ce.referent-scolarisation2.dsden90@ac-besancon.fr

Céline CHALARD Collège VAUBAN – rue Anouar El Sadate – 90000 BELFORT

Tél : 03 84 54 72 51

ce.referent-scolarisation3.dsden90@ac-besancon.fr

Virginie ROUVRE Collège VINCI – 17 faubourg de Lyon – 90000 BELFORT

Tél : 03 84 57 02 77

ce.referent-scolarisation4.dsden90@ac-besancon.fr

Brigitte COLLENOT École SAINT-JOSEPH – 14 rue de Badonvillers – 90000 BELFORT

Tél : 03 84 27 67 80

ce.referent-scolarisation5.dsden90@ac-besancon.fr

Alexandra GALLAND Collège Goscinny – 7 rue Vilapago – BP 29 – 90300 Valdoie

Tél : 03 84 26 78 65

ce.referent-scolarisation6.dsden90@ac-besancon.fr

 

ULIS-Qu’est-ce qu’une ULIS ?

Les ULIS, unités localisées pour l’inclusion scolaire, sont des dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés.


Fiche synthétique ULIS (90)


L’orientation vers ces dispositifs nécessite une décision de la CDAPH, commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Les élèves orientés en ULIS sont ceux qui, en plus des aménagements et adaptations pédagogiques et des mesures de compensation mis en oeuvre par les équipes éducatives, nécessitent un enseignement adapté dans le cadre de regroupements.

Texte de référence : circulaire n° 2015-129 du 21-8-2015

ESMS-Qu’est-ce qu’une UE ?

Les UE, unités d’enseignement, correspondent au dispositif mis en œuvre par un établissement médico-social pour assurer la scolarisation des enfants et adolescents qu’il accueille.

Des enseignants spécialisés, mis à disposition de l’établissement médico-social, sont responsables de la scolarisation.

Les UE permettent la réalisation des projets personnalisés de scolarisation (PPS) des élèves handicapés ou souffrant d’un trouble de santé invalidant, dans le cadre des établissements et services médico-sociaux  (IME, ITEP,…).

Ces UE peuvent être situées au sein de l’établissement ou externalisées dans des écoles, collèges ou lycées.

Les Unités d’enseignement sont placées sous l’autorité du directeur de l’établissement ou du service médico-social. Sous sa responsabilité, un projet pédagogique est mis en œuvre grâce à une convention avec l’Éducation nationale. Généralement, l’établissement et l’éducation nationale construisent ensemble le projet.

 

REFERENTS-Rôle des référents de scolarisation

L’enseignant référent (du suivi de scolarisation) est, au sein de l’éducation nationale, l’acteur central des actions conduites en direction des élèves en situation de handicap.

Il est l’interlocuteur privilégié des parents ou des représentants légaux de chaque élève en situation de handicap fréquentant dans son secteur d’intervention un établissement scolaire, une unité d’enseignement d’un ESMS.

Il assure auprès de ces familles une mission essentielle d’accueil et d’information.

Il veille à la continuité et à la cohérence de la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation (PPS) et il favorise la coopération entre tous les partenaires concernés (personnels Education nationale (IEN, CP, psychologue scolaire ou COPsy, médecins scolaires, assistante sociale, enseignant, AESH…), IME, SESSAD, CMP, CMPP, professionnels exerçant en libéral, services sociaux (PAS, ASE)).

Dans ce cadre, il est chargé de réunir l’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) pour chacun des élèves handicapés dont il est le référent, au moins une fois par an.


Fiche synthétique ESS (90).


Lorsque le PPS doit être réévalué par la MDPH, il transmet les bilans réalisés à l’équipe pluridiscplinaire, contribue à l’évaluation des besoins conduite par cette même équipe pluridisciplinaire, ainsi qu’à l’élaboration du projet personnalisé de scolarisation.

Lorsqu’il n’y a pas encore de décision de la MDPH, il recueille les données de l’équipe éducative préparatoire au PPS organisée par le directeur de l’école ou le chef d’établissement et transmet également l’ensemble des éléments à la MDPH pour l’évaluation des besoins. Il peut être sollicité exceptionnellement en tant que personne ressource pour une équipe éducative préparatoire à un PPS.